Lettres: Sages éminences

Dans les dernières minutes de la conférence que Gérard Bouchard a donnée le 16 août dernier à l'Institut du Nouveau Monde, le sociologue a délaissé son texte pour aller directement au message qu'il voulait transmettre. Bien qu'à son avis, la société québécoise soit inscrite dans un mouvement déstabilisant de transition et de profonde mutation, dans lequel tout l'Occident est aussi engagé, il nous invitait, nous, la jeune génération, à corriger l'image que nous avons de notre société.

Il nous exhortait à modifier l'état d'esprit pessimiste et déprimé qu'il a constaté dans ses recherches et à reconnaître les formidables opportunités du Québec d'aujourd'hui afin de s'y épanouir.

Ceci m'a beaucoup interpellé. Et voilà qu'à mon tour, je me tourne vers les intellectuels du Québec, ces éminences sages, pour les inviter à prendre la parole et à témoigner des forces vives de notre société.

Celles qu'ils constatent, qu'ils reconnaissent et que nous devons connaître. Je serai très attentif à leur discours pour m'accomplir en tant que citoyen éclairé.