Lettres: Stupéfaction

Bravo à madame Josée Boileau pour son éditorial du jeudi 11 août. Michaëlle Jean a accepté de devenir la représentante de la royauté britannique, donc d'une pensée rétrograde et injuste selon laquelle il est normal que des êtres humains en dominent d'autres et soient couverts de richesses issues des deniers publics du simple fait de leur hérédité.

Je suis stupéfaitque Mme Jean ait accepté de devenir un pareil symbole. Même en étant fédéraliste, comment peut-elle mépriser la valeur fondamentale qu'est l'égalité des êtres humains?

Pire encore, la monarchie que personnifiera Mme Jean est celle d'un autre pays que le nôtre. Notre constitution archaïque nous impose encore en 2005, 216 ans après la Révolution française, d'être de loyaux sujets de la reine d'Angleterre. Autrement dit, nous sommes toujours, sur papier du moins, une sorte de colonie britannique. Nous sommes des êtres inférieurs, pas vraiment capables de se gouverner eux-mêmes. Il est difficile de voir dans le choix de Mme Jean autre chose que de l'arrivisme.