Lettres: Rangez votre plume !

Je ne peux m'empêcher de réagir à la lettre que René Boulanger a fait parvenir au pays tout entier, en exclusivité et avant sa publication officielle dans le journal Le Québécois.

M. Boulanger, rangez votre plume et réfléchissez un peu. Qu'y a-t-il de si inacceptable dans le geste de M. Lafond? Un militant qui se bat pour les libertés humaines, toutes les libertés, ne se doit-il pas d'utiliser toutes les armes à sa disposition? De quelle sorte de groupe faites-vous donc partie qu'on ne puisse le quitter ni embrasser d'autres causes?

Est-ce qu'un ancien felquiste plus ou moins séparatiste doit être condamné éternellement à ces seules étiquettes? Ne peut-il espérer autre chose que des échecs?

Quelle sorte de non-éthique vous encourage à rien de moins que de la délation? M. Lafond vous a abandonné, trahi? Vous avez soif de vengeance? Vous agissez comme une sorte de loup psychopathe qui appellerait le fermier pour lui signaler la présence d'un loup dans le poulailler! [...]