Lettres: Le pétrole ne coûte pas assez cher!

Pendant que Montréal et presque toutes les villes vivent des records de smog, pendant que les effets du réchauffement se font déjà sentir partout sur le globe, les gens continuent la consommation effrénée de carburant.

En effet, malgré les récents prix du pétrole, je continue à croiser tous les jours de trop nombreux véhicules dont le moteur tourne à l'arrêt. Journée fraîche ou journée chaude, avec ou sans occupants, toutes les raisons semblent bonnes pour laisser tourner le moteur.
- Les moteurs des voitures gaspillent à la base 85 % de leur énergie en chaleur et en frottement. Avons-nous besoin d'en brûler plus en attendant devant le supermarché, la banque ou dans la file du lave-auto? Selon les spécialistes, il est rentable d'éteindre son moteur, même pour une période aussi courte que 10 secondes.
- Certains diront que c'est pour la climatisation, mais sincèrement, stationnez-vous à l'ombre et ouvrez un peu les fenêtres. «Vous n'êtes pas fait en chocolat», disait mon grand-père. Personne n'est mort à cause de cinq minutes de chaleur... mais des gens meurent déjà à cause des changements climatiques (par exemple plus de 1000 morts en Inde

récemment).
- Dans quelques années, il n'y aura presque plus de pétrole. Allons nous tout brûler comme des cons en laissant une terre malade ou laisserons-nous à nos enfants et à leurs enfants une terre propre et un peu de cette précieuse ressource qu'est le pétrole? En effet, le pétrole sert aussi à faire des médicaments, de très bons vêtements, du plastique et des centaines d'autres choses.