Lettres: Bonne décision

Bernard Landry quitte la tête du Parti québécois. Comme il l'a affirmé lui-même, personne n'est irremplaçable.

En fait, les cimetières sont remplis de gens indispensables. M. Landry a connu une belle carrière, a bien gagné sa croûte et a reçu plus d'honneurs que 99,99 % des Québécois. Il mérite une belle retraite. Souhaitons cependant qu'il évite de devenir un autre Jacques Parizeau qui n'en finit plus de rebondir à tout moment.

Depuis 35 ans, j'ai toujours voté pour le PQ et je le ferai probablement toujours. Comme d'autres, je suis cependant écoeuré des déchirements qui font littéralement partie de la culture de cette formation politique.

Je souhaite seulement que, fort de la mouvance de désintégration du chef du PLQ et des retombées du scandale des commandites, le nouveau chef du PQ sache sortir son parti des batailles de pouvoir et de personnalité. Qu'il se concentre sur l'objectif premier: devenir un pays.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.