Lettres: L'obésité, c'est assez!

Depuis quelques années déjà, l'augmentation de l'obésité chez les jeunes est un sujet qui en préoccupe plusieurs. Selon moi, les écoles ont un rôle important à jouer dans ce dossier puisque ce sont des établissements qui ont pour tâche d'épanouir les aspects physiques et intellectuels des jeunes.

Cependant, je pense que les écoles ne font pas assez d'efforts pour contrer ce problème qui s'aggrave de jour en jour. En effet, si je donne comme exemple l'école que je fréquente, je constate que les moyens utilisés ne sont pas si efficaces. Entre autres, l'école a décidé que pour les années à venir, les machines distributrices seront retirées et que le menu de la cafétéria sera amélioré pour ainsi offrir des aliments plus sains.

Il est évident que ces mesures sont intéressantes, mais elles restent insuffisantes. Ce qu'il faudrait, en plus d'appliquer ces solutions, c'est d'augmenter le nombre d'heures allouées aux cours d'éducation physique. Dans l'établissement que je fréquente, seulement quatre heures sont réservées aux cours d'éducation physique pour chaque cycle de 15 jours. À quoi bon vouloir essayer d'améliorer les habitudes alimentaires des jeunes s'ils ne sont même pas encouragés à faire du sport?

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.