Lettres: Kyoto, hausse d'impôts, même combat

Le Devoir titrait concernant le plan du Canada sur Kyoto: «Ottawa n'imposera que 15 % de la facture au secteur privé». Quelle hypocrisie!

Les citoyens assumeront donc seuls la majorité de la charge de la réduction des GES au Canada. Comme ils assument trois quarts des revenus de l'État, les grandes entreprises ne payant plus du tout cette part de 50 % que plusieurs s'imaginent encore comme étant réelle. Ça s'appelle privatiser les profits et socialiser les coûts.

Cela au nom d'une croissance économique construite sur un degré d'irresponsabilité proprement criminel et des atteintes multiples à la volonté démocratique de la majorité. Kyoto-hausse d'impôts aux entreprises: même combat ici et maintenant!