Lettres: Inflation des coûts de santé

La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) est actuellement en négociation avec le gouvernement pour la rémunération des médecins spécialistes.

On demande la parité avec le reste des médecins canadiens. En avril 2004, le salaire moyen des spécialistes québécois était de

232 700 $, le plus bas au Canada, soit 40 300 $ de moins que l'avant dernier et 110 100 $ de moins que la moyenne canadienne.

La FMSQ s'alarme.

Proportionnellement, les infirmières et autres professionnels de la santé sont mieux payés au Québec que les médecins spécialistes. La différence de revenu avec les omnipraticiens est plus faible d'au moins 10 % comparativement au reste du Canada.

Eh bien, moi, je dis bravo! Je suis content de mon gros revenu, mais je n'en demande pas plus. Je suis content qu'il y ait un meilleur équilibre des revenus au Québec qu'ailleurs.

La FMSQ dit que nous ne sommes pas concurrentiels, que nos médecins spécialistes vont quitter le Québec.

Nous n'allons pas quitter famille, amis et culture pour seulement plus d'argent. Nous allons partir s'il n'y a pas assez de travailleurs de la santé et d'assez bons outils pour que nous puissions donner les soins de notre spécialité selon les meilleures normes.

Je crois que la recherche de la parité salariale pour les médecins spécialistes, si elle freine les autres ressources en santé, n'aura pas un effet positif global sur la médecine québécoise.

C.c.: Dr Yves Dugré, président de la FMSQ.