Lettres: La «madame» en a assez!

Peut-on prendre un instant pour constater ce que devient la «madame de Wal-Mart»? Lorsque l'entreprise a lancé la publicité de «la madame», il y a sept ou huit ans, la majorité des gens s'est offusquée de l'expression utilisée. Or, on se l'est si bien appropriée — d'abord pour nous moquer de Wal-Mart, puis de nous-mêmes — qu'elle est maintenant sur toutes les lèvres... y compris sur celles de nos enfants qui ne font pas plus de différence entre «la madame» et «Madame» que nous n'en faisions auparavant entre «ma matante» et «ma tante».

L'expression ne marque-t-elle pas notre colonialisme, un certain degré d'infantilisme et la dégradation de notre langage? Avons-nous oublié que le mot «madame» est avant tout un titre de civilité, qui sert notamment à marquer le respect. Ne serait-il pas temps de réintroduire les expressions «femme», «jeune femme», «dame», «personne», «voisine», «cliente», «conjointe», «épouse» et «collègue» dans nos conversations? Celles et ceux qui en ont assez de se faire appeler «ma petite madame» et «mon bon monsieur» seront peut-être de mon avis.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.