Lettres: La rémunération des élus des caisses

Dans son article publié le lundi 4 avril, «Les dirigeants élus seront rémunérés», le journaliste Claude Turcotte prête au président du Mouvement des caisses Desjardins des propos laissant entendre que ce dernier aurait «subtilement» fait connaître aux délégués des caisses, à la veille du congrès, sa position favorable à la rémunération des dirigeants élus des caisses.

Il cite pour preuve le passage suivant: «La croissance importante des caisses et du Mouvement fait que l'on exige de plus en plus des dirigeantes et des dirigeants élus. Nous devons donc avoir à coeur de bien épauler les personnes qui choisissent de s'investir dans leur coopérative de services financiers pour que ces personnes soient en mesure d'exercer une influence des plus concrètes et constructives sur la vie de la caisse, celle du Mouvement et celle de la collectivité, tout en réalisant un parcours qui soit également stimulant à titre personnel.»

Loin d'être reliée à la question de la rémunération ou du maintien de la gratuité des fonctions électives dans la caisse, question qui allait être débattue le lendemain dans le cadre du Congrès, le propos cité, tiré du message annuel de M. D'Amours aux délégués aux assemblées générales annuelles du Mouvement Desjardins, avait plutôt pour but de démontrer l'importance des nouveaux programmes de formation qui sont destinés aux élus des caisses, et ce, dans un contexte où l'on souhaite que ces derniers puissent assumer pleinement les responsabilités qui leur sont dévolues en matière de gouvernance des caisses et du Mouvement.

Sachant l'opinion des délégués partagée sur la question et compte tenu que le conseil d'administration de la Fédération, pour cette raison même, s'était abstenu de faire toute recommandation, il aurait été inopportun que le président et chef de la direction du Mouvement enfreigne cette neutralité.

Maintenant que le vote a été tenu et qu'une majorité (59,9 %) de délégués s'est prononcée en faveur d'une forme de rémunération ou de compensation pour les dirigeants élus des caisses, c'est au conseil d'administration qu'il incombera de faire une proposition aux caisses relativement à la valeur et aux modalités d'application de cette compensation.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.