Lettres: Facture salée

Tous les Québécois, sauf les sans-abri, ont subi trois hausses rapides de la facture d'électricité, totalisant trois fois le taux annuel d'inflation de 2 %.

Ce qui a permis au monopole d'État de réaliser 2,4 milliards de dollars de profit net en 2004, un rendement de 26 % supérieur à celui de l'année précédente. Les riches et les pauvres paient le kilowatt-heure le même prix. Comment les démunis, dont le budget de l'aide sociale sera réduit de 150 millions, feront pour payer cette facture essentielle?

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.