Il faut se donner les outils pour maîtriser le français

Le gouvernement a mis sur pied l’automne dernier un groupe de travail afin de rehausser les compétences en français écrit des étudiants des cégeps et des universités. 
Photo: iStock Le gouvernement a mis sur pied l’automne dernier un groupe de travail afin de rehausser les compétences en français écrit des étudiants des cégeps et des universités. 

Nous arrivons à la fin d’une année scolaire qui a connu encore une fois des défis logistiques causés par la pandémie. Mais pandémie ou pas, un problème d’apprentissage persiste année après année depuis des décennies chez les jeunes étudiants : la maîtrise de la langue française.

Les dernières données nous apprennent que plus de 40 % des élèves échouent en orthographe à la fin du secondaire au Québec. C’est énorme. Pouvons-nous faire mieux ?

Le gouvernement a mis sur pied l’automne dernier un groupe de travail afin de rehausser les compétences en français écrit des étudiants des cégeps et des universités. La Fondation Paul Gérin-Lajoie voit d’un bon œil cette initiative et ne peut qu’espérer que les mesures qui seront mises en œuvre aideraient non seulement les jeunes Québécois à faire mieux, mais aussi les adultes de tous âges à maîtriser et valoriser cette langue qui nous distingue en Amérique du Nord.

S’exprimer, créer et échanger sur des sujets qui nous passionnent

La Fondation Paul Gérin-Lajoie porte des projets dans le secteur de l’éducation tant au Canada que dans d’autres pays, et ce, depuis maintenant 45 ans. L’héritage laissé par monsieur Paul Gérin-Lajoie est grand. Cet homme, qui a créé le premier ministère de l’Éducation au Québec, a défendu avec conviction la promotion de la langue française et nous nous devons de poursuivre sa mission.

Protéger et promouvoir la langue française passe non seulement par de bons outils éducatifs dans le système scolaire, mais aussi par le partage de la richesse et du dynamisme de cette langue dans tous les domaines et les sphères d’activité. Donnons les outils nécessaires aux jeunes pour qu’ils puissent s’exprimer, créer et échanger sur des sujets qui les passionnent. Ce propos est tout aussi valide pour les adultes de notre société.

Parmi l’héritage légué par monsieur Gérin-Lajoie, La Dictée P.G.L. est un projet unique qui stimule l’intérêt des jeunes envers le français. Ce dimanche 22 mai aura lieu la Grande finale internationale. Cette finale se déroulera à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle accueillera près de 80 finalistes du Québec, du Canada, des États-Unis, du Sénégal, de Côte d’Ivoire et du Maroc. La Dictée P.G.L. a traité de multiples thématiques au cours des 30 ans de son existence. Depuis sa création, elle a rejoint plus de sept millions et demi de jeunes participants.

Le lancement d’événements comme La Dictée P.G.L. de la Francophonie dans les milieux de travail sont au nombre des activités créatives qui doivent être mises de l’avant pour promouvoir l’utilisation du français au quotidien chez les adultes, sans se limiter à une élite intellectuelle en littérature française.

La Fondation Paul Gérin-Lajoie demeure un exemple et un leader en la matière et entend élargir ses activités de valorisation de la langue française dans plusieurs autres secteurs de la vie socioéconomique du Québec, du Canada et de la Francophonie !

À voir en vidéo