Lettres: De la culture (et) de la nécessité

Le droit de s'exprimer, de créer et de diffuser des oeuvres ne doit pas devenir un privilège inaccessible. Les tristes aléas que connaît actuellement le milieu de la danse ont été exposés dans les médias récemment. Il est temps à présent de tenir compte des véritables difficultés budgétaires que les compagnies éprouvent à maintenir leurs activités.

Espérons qu'au moment de ventiler les budgets, le gouvernement tiendra compte du fait que la création artistique et sa diversité ne représentent rien de moins que l'identité et l'âme de tout un peuple. Il faut donc accroître ou à tout le moins maintenir l'éventail de potentiel de création ainsi que ses possibilités d'être présenté au public.