Lettres : Stationnement à mobilité réduite

Cher Stationnement de Montréal, n'êtes-vous pas tenu de réserver des places aux automobilistes à mobilité réduite qui sont munis de la vignette délivrée par la SAAQ?

Je suis un utilisateur quotidien du parc de stationnement qui est situé non loin de l'hôpital Saint-Luc, au nord de René-Lévesque, rue (je crois) Hôtel-de-Ville; j'y stationne pour aller me baigner dans la piscine «thérapeutique» de l'hôpital. À une époque lointaine, il y a déjà eu (au moins) deux espaces réservés, du moins si l'on en croit les traces de peinture bleue que l'on peut encore discerner en étant très attentif... Mais comme les places sont rares en dehors de la période des vacances, personne ne remarque quoi que ce soit; d'ailleurs, je ne blâme personne, car je mets quiconque au défi de repérer rapidement les places qui ont déjà été réservées. Il me semble pourtant que vous êtes obligé, ne serait-ce que moralement, à titre de bon citoyen corporatif — ou n'est-ce pas plutôt une obligation légale? —, de fournir un nombre correct d'espaces réservés.

Ces espaces doivent, bien entendu, être marqués au sol de façon évidente, MAIS AUSSI être indiqués de façon tout aussi évidente par une affiche sur un poteau, de sorte que ce soit visible en hiver. Et, comme de raison, vous devriez ensuite prendre les mesures pour que cela soit respecté.

J'espère voir rapidement les changements nécessaires que vous ne manquerez évidemment pas d'apporter.