Lettres : Les hôpitaux sales

Il y a un réel problème de propreté minimum dans l'ensemble des hôpitaux du Québec. J'ai pu le constater à plusieurs reprises et je suis loin d'être le seul.

Dans ces milieux où la santé de ceux qu'on veut finalement recevoir après souvent de longues heures d'attente est au départ précaire et des plus fragiles, la saleté des lieux d'attente et d'hospitalisation est simplement honteuse et étonnante. La promiscuité et l'indifférence soumet quotidiennement les «patients» à des risques qui n'ont rien à voir avec leur problème de santé. Ces milieux deviennent un danger supplémentaire à la survie des malades. Le ministre Couillard se permet de prendre à la légère un problème fondamental des milieux d'hospitalisation: le manque de vigilance et de conscience des administrateurs de ces centres de «santé». Je regrette que le ministre de la Santé tente de contourner une responsabilité fondamentale de sa mission: que les hôpitaux du Québec respectent les exigences élémentaires qu'on attend de ces milieux de soins et possiblement de guérison.