Lettres : Docteur, suis-je imbécile?

Jeune résidant de Québec, je suis étourdi par l'ampleur de la tempête baptisée «Liberté». Toute une population se mobilisant pour une business sous le couvert d'une pseudo-liberté de pensée. Des parents déguisant leur progéniture en encart publicitaire gavé aux biberons de la liberté, des assistés sociaux et des groupes communautaires appuyant une business. Docteur, suis-je un imbécile?

Je suis éberlué de voir les mêmes concitoyens qui n'ont jamais bronché quand leur gouvernement a saccagé leurs services publics et n'a pas respecté ses promesses en matière d'impôt et de garderies. Que dire des nominations partisanes, comme celle de Brian Mulroney et Daniel Johnson a des postes surrémunérés, et des décisions antisociales ayant touché plus de sept millions de personnes. Où seront ces «X» de la liberté quand Monique Jérôme-Forget vendra nos édifices gouvernementaux à l'entreprise privée pour que nous les relouions à un prix «d'ami»? Quel remède me conseillez-vous? Devrai-je fonder mon parti et le nommer «Liberté» ou devrai-je signer mon prochain chèque d'impôt sur un auto-collant de CHOI-FM pour être dans la gang des «X»? En attendant, docteur, je vais m'asseoir tranquillement sur ma galerie et quand la limousine de Charest passera, je scanderai «liberté» pour me sentir socialement accepté.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.