Lettres : Vive la liberté!

C'est une grande victoire pour la liberté que cette fermeture de CHOI ordonnée par le CRTC. Pour la liberté, pour des milliers de citoyens civilisés et silencieux, de pouvoir vivre en paix à l'abri de la guerre des mots, des agressions verbales, de la démagogie détonnante, des vomissures orales. La liberté qu'eux réclament, Demers, Fillion et cie, c'est celle d'écoeurer: tout le monde et n'importe qui, n'importe quand et n'importe comment. C'est notre Radio-La-Haine, comme RTLM au Rwanda. On n'est pas obligés d'endurer ça.

Ce n'est pas de la censure qu'a exercée le CRTC, c'est du courage, celui de mettre ses culottes et de prendre parti pour les citoyens de bon sens (ça existe) à l'encontre des abuseurs du système (ça existe aussi). Comme tout citoyen responsable qui ose empêcher (verbalement) un autre de laisser son chien chier partout.

Aux vierges offensées par la prétendue censure de la liberté d'expression, sachez qu'on a bien plus de problèmes avec la concentration des médias, le biais du choix des nouvelles et de leur présentation, partielle et partiale, qu'avec une telle prétendue censure, publique, explicite et transparente.

Si vraiment Genex et Patrice Demers veulent causer de liberté, qu'ils se constituent en OSBL et, après s'être payé des salaires simplement généreux et raisonnables, qu'ils transforment leurs plantureux gains de capital (de deux millions en 1997 à 25 millions aujourd'hui) en promotion et en soutien de la presse indépendante et LIBRE.

Merci de votre attention.