Lettres : Merci pour Zahra Kazemi

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je me présente: je suis le fils de Zahra Kazemi. Je voulais simplement écrire quelques lignes afin de remercier les gens qui me soutiennent, de souligner les principaux acteurs d'un drame qui est réalité.

D'abord, j'aimerais vous remercier, vous, le public: si nombreux, si puissant, la plus grande victoire est votre soutien. Par votre intérêt, vous avez vraiment changé les choses.

Puis, mes avocats au Canada: Marlys Edwardh et John Terry, qui contribuent avec intérêt et générosité par leur temps et leur expertise.

Enfin, mes avocats en Iran: Mme Abadi, M. Soltani, M. Datra, M. Safezade, qui risquent leur vie et multiplient les heures de travail et d'acharnement pour que justice soit faite.

Vous tous vous êtes manifestés pour que le meurtre de Zahra Kazemi ne reste pas impuni, pour que tous les responsables de ce crime horrifiant soient désignés jusqu'à la source, et que finalement Zahra Kazemi soit le symbole qu'on ne peut agir avec impunité.

Oh!... Je m'en voudrais d'avoir omis de saluer ce dernier: notre ancien premier ministre Jean Chrétien. Il revient d'Iran, où il était en affaires avec les autorités du pays, pour de l'argent, bien sûr. Il négociait pour une compagnie pétrolière de Calgary. J'espère que son habileté à négocier du pétrole a été meilleure que son habileté à défendre les droits humains.

Meilleures salutations.

Avis aux intéressés: rassemblement de protestation contre le gouvernement iranien dans l'affaire Zahra Kazemi, aujourd'hui le vendredi 16 juillet à 13 heures devant l'ambassade iranienne, 245, rue Metcalfe, Ottawa.