Lettres : Non, non et non à la censure

Je proteste énergiquement contre l'abus de pouvoir du CRTC face à la liberté d'expression.

Je trouve abusif de faire taire par la force des gens avec lesquels on est en désaccord sur le fond ou la forme.

Je ne suis aucunement un adepte de ce genre de poste (CHOI) ou d'émission avec contenu polémique extrême. Cela me rend d'autant plus en mesure d'intervenir avec une certaine objectivité dans ce dossier.

La liberté d'expression doit avoir préséance sur toute intervention mesquine d'intervenants politiques visant à préserver la rectitude politique.

Si les animateurs de CHOI se rendent coupables, dans leur excès, d'atteinte à la réputation ou qu'ils enfreignent des lois, il y a les tribunaux qui sont là pour donner justice aux personnes lésées.

Non à la censure.

Cordialités.