Hommage à Guy Chartrand - Un pionnier de la défense des droits des usagers du transport en commun

La Société de transport de Montréal désire rendre hommage à Guy Chartrand, décédé le 27 juin dernier. M. Chartrand a consacré les 25 dernières années de sa vie à la promotion du transport en commun et à la défense des droits des usagers, ce qui lui a valu à juste titre le surnom de «Monsieur Transport en commun».

Passionné des trains, des autobus et des tramways depuis son enfance, Guy Chartrand rejoint en 1978 l'association Transport 2000 Québec, fondée l'année précédente par des citoyens inquiets de la popularité grandissante de l'automobile au détriment des transports collectifs. Il devient secrétaire puis président de l'association, poste qu'il occupera de 1979 à 1985 et de 1986 à 1993. Maître de poste à Saint-Lambert, Guy Chartrand consacre dès lors tous son temps libre à la promotion du transport en commun. Ce n'est pas le travail qui manque, car cette période est particulièrement mouvementée dans le domaine des transports collectifs.

Un président exceptionnel

Maîtrisant à merveille tous ses dossiers, Guy Chartrand permet à Transport 2000 de remporter plusieurs victoires éclatantes. En 1980, le groupe s'associe à la création de la section montréalaise du RUTA, le Regroupement des usagers du transport adapté. Par la suite, Transport 2000 défend avec succès les droits des usagers durant les nombreux conflits de travail qui secouent les sociétés de transport à cette époque. En 1992, Guy Chartrand appuie la mise en place de voies réservées pour les autobus sur l'avenue du Parc à Montréal; pris à partie par des marchands opposés au projet, il refuse de se laisser intimider et finit par récolter un autre gain pour les usagers.

C'est dans le dossier des trains de banlieue de la région montréalaise que Guy Chartrand consacre le plus d'efforts. Progressivement abandonné par les compagnies de chemin de fer, le réseau ne compte plus en 1990 que deux lignes, vers Rigaud et Deux-Montagnes. Conférences de presse, pétitions, rencontres avec les élus: Guy Chartrand multiplie les démarches pour maintenir le service sur ces deux lignes. Succès total: la ligne de Deux-Montagnes est modernisée au début des années 1990 et de nouvelles lignes vers Blainville, Saint-Hilaire et Delson font bientôt leur apparition. Après avoir frôlé le désastre, le réseau de trains de banlieue de la région montréalaise connaît désormais un essor remarquable.

Le saut en politique

Après avoir quitté la présidence de Transport 2000 Québec en 1993, Guy Chartrand entre au cabinet du ministre fédéral des Transports comme conseiller, poste qu'il occupera durant sept ans. Il s'assure du maintien des services offerts par VIA Rail, le réseau national de trains de voyageurs. Le ministre des Transports du Canada, M. David Collenette, est tellement satisfait du travail de Guy Chartrand qu'il le surnomme «mon ministre des Transports pour le Québec»!

Peu après son départ d'Ottawa, Guy Chartrand devient le conseiller spécial de M. Claude Dauphin, responsable des transports à la nouvelle Ville de Montréal et président de la STM. Guy Chartrand accomplit un travail remarquable dans le dossier de la modernisation de la rue Notre-Dame, en permettant l'intégration d'une voie réservée en site propre pour les autobus. La maladie vient l'emporter quelques mois après; il n'avait que 56 ans et tellement d'autres projets à réaliser.

Un personnage inoubliable

Communicateur hors pair, Guy Chartrand a investi beaucoup de temps et d'énergie dans son combat pour un meilleur service de transport en commun pour tous les usagers. Il savait convaincre les gens, sans pour autant dénigrer les opposants à sa cause. Nous n'oublierons jamais ce personnage attachant et profondément humain, qui a défendu jusqu'à la toute fin les droits de la collectivité.

Nous reconnaissons la contribution exceptionnelle de Guy Chartrand dans le domaine des transports collectifs au Québec et nous tenons à transmettre nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.