Lettres : L'Église, à vau-l'eau?

De plus en plus chez les chrétiens, des plus fervents aux plus modérés, on ne cesse de s'interroger. L'Église, la nôtre, s'en va-t-elle à vau-l'eau? A-t-elle encore son mot à dire dans notre monde en ébullition, ouvert à toutes les avenues? Fait-elle mentir son fondateur, qui a dit: «Je serai avec vous jusqu'à la fin des temps»?

Paradoxalement, au coeur même de ces réflexions plutôt pessimistes, mais des plus justes, et au moment où nous tentons peut-être de nous réapproprier la foi reçue au baptême, nous nous situons comme en dehors d'une Église qui avancerait sans nous sur une mer agitée, susceptible de l'engloutir à jamais. Nous sommes pourtant partie prenante de cette Église qui a marqué des siècles.

Non sans raison, nous nourrissons envers elle des sentiments divers, ambivalents. Sa dynamique par trop autoritaire, son caractère hiérarchique encore bien drapé dans ses pouvoirs n'inspirent pas toujours la confiance des chrétiens. Après Vatican II, qui a mis l'accent sur la liberté de conscience, plusieurs n'ont pas hésité à sortir de son giron, à se détacher d'un encadrement trop rigide.

Il est manifeste que les structures actuelles de l'Église ne favorisent pas toujours, tant s'en faut, la liberté d'expression, l'ouverture des consciences, la reconnaissance de l'autre dans son individualité, dans sa singularité. Heureusement, de petites fraternités surgissent ici et là. Fraternités entraînées justement par un idéal collé à la vie de tous les jours. Instables parfois, ces petites cellules vivantes, mais sûrement animées par un feu sacré authentique.

On peut y voir là l'assurance qu'un nouvel Évangile se met en place pour combler une soif de spiritualité évidente. Devant un christianisme encore trop «clérical», nous devons nous réjouir de cette avancée, de ces initiatives locales porteuses de témoignages de vie qui suscitent tant d'enthousiasme. Comme on le rappelle dans la revue Relations de mars 2004, l'Église hiérarchique aurait bien besoin que des François d'Assise la recentrent sur ses bases évangéliques.