Lettres: Révolté par un jugement

L'été dernier, le Québec tout entier a été secoué par ce sordide accident où une personne ivre a traîné dans son pare-brise le corps inanimé de Nicolas Eloi Fortin après l'avoir happé sur le bord de la route, en plus de blesser deux de ses amis.

Non seulement n'a-t-il pas porté secours aux victimes, mais cet individu avait bu tant d'alcool qu'il a confondu le corps du jeune Fortin avec un sac gonflable!

En appui à sa légère condamnation (deux ans moins un jour, soit, dans les faits, quelques mois de prison) le juge nous apprend que cet individu est un actif pour notre société!

Un individu de la sorte est davantage un actif pour la Société des alcools du Québec qu'un actif pour le Québec.

Cet individu a brisé une famille et tout un cercle d'amis.

Qu'aurait-il reçu comme peine s'il s'était porté aux secours des victimes après les avoir fauchées? Une médaille de bravoure peut-être!

Je suis père d'un enfant de six ans. J'espère qu'il ne sera pas fauché, avant d'avoir pu vivre sa vie d'adulte, par un autre de ces actifs de notre société si tolérante.