Lettres: De la rigueur, manière Ryan

J'ai grandement apprécié l'impressionnant dossier consacré à M. Claude Ryan dans les pages du Devoir, constitué progressivement et en continu depuis sa disparition survenue le 9 février dernier.

Je dois dire toutefois avoir goûté de façon toute singulière le texte franc, direct et frais (sans être froid) de Mme Lise Bissonnette, ex-directrice du Devoir, ainsi que celui de Mme Marie-Louise Lacroix, accessible pareillement dans les pages du quotidien de la rue de Bleury. [...]

Dans le concert d'éloges plutôt convergents où, de Pierre Pettigrew à John Parisella et Gérald-A. Beaudoin ou Gil Rémillard, le convenu le dispute assez fréquemment à l'encensoir, il est bon en effet de lire un papier de coeur, ou deux, qui ne transige pas pour autant avec une mémoire sélective et une déférence trop appuyée pour ne pas se montrer suspecte en quelque manière.

Pour ma part, j'incline (également) à penser que cette fameuse «rigueur», dont on fait aisément état dans la plupart des discours lus ou entendus depuis quelques jours, s'appuyait au fond sur un double socle qui lui-même échappait [...] à toute véritable réflexion. [...]

Quant à moi, si tant est que je puisse ici prétendre à une opinion plus personnelle qui j'espère ne laisserait pas d'être conséquente, j'estimerai que si l'hypothèse Dieu reste ouverte, l'hypothèse Canada s'est depuis fort longtemps montrée, quant à elle, résolument fermée.

Reste donc maintenant au peuple québécois à faire preuve de rigueur à son tour.