Lettre - L'expérience éolienne allemande et les coûts réels de son implantation

Hydro-Québec nous sert souvent comme argument qu'on ne peut pas construire des éoliennes au Québec à cause des impacts visuels sur l'environnement et aussi à cause des coûts de construction de tels équipements.

Mais que dire de l'expérience allemande qui, avec son énergie éolienne, vient de dépasser celle de l'énergie hydraulique? Entendez-vous des Allemands se plaindre de l'effet visuel, sur leur santé, des pales de leurs éoliennes? Non. Pourquoi? Parce que les Allemands savent que l'éolien n'émet pas de gaz à effet de serre et améliore en accroît la probabilité d'avoir une meilleure santé.

Fin septembre dernier, l'Allemagne comptait un total de 14 647 éoliennes, pour une production annuelle d'électricité de l'ordre de 25 milliards de kWh, celle de l'énergie hydraulique étant de l'ordre de 24 milliards de kWh par an.

Au cours des prochaines décennies, l'énergie éolienne devrait renforcer sa position de leader en ce qui a trait aux énergies renouvelables.

Et bien que son taux de croissance ait baissé d'environ un quart par rapport à l'année dernière, «les chiffres sont à la hauteur des espérances», a estimé le Dr Peter Ahmels, président de l'Union fédérale de l'énergie éolienne (Bundesverband Windenergie, BWE). Entre les mois de janvier et de septembre de cette année, un total de 906 éoliennes ont été installées dans ce pays.

En ce qui concerne les coûts réels qu'Hydro-Québec attribue à la construction des éoliennes par rapport à l'énergie thermique (comme le projet du Suroît), la société d'État oublie volontairement les coûts liés aux impacts environnementaux et aux impacts sociaux (effets sur l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre et par, conséquence, augmentation directe des risques de maladies pulmonaires et, en fin de compte, augmentation des coûts de la santé).

Qu'attend-on à Hydro-Québec pour lancer immédiatement la planification et la construction de 1000 éoliennes par année, avec tout le potentiel éolien du Québec? L'Allemagne a compris et elle respire mieux aujourd'hui...

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.