Un éloge de mémoire

Un grand homme vient de nous quitter. La vie de cet homme, sur le plan religieux, dans le monde journalistique, au journal Le Devoir, et dans l'arène politique mérite qu'on s'y arrête. Il a fait beaucoup, beaucoup. Intelligent, profond, bien renseigné. Il n'a laissé personne indifférent.

Lundi, à Radio-Canada, Gérard Filion lui rendait hommage. Pour Gérard Filion, c'est la carrière journalistique de Claude Ryan qui fut la meilleure, la plus productive. Il a vanté son talent remarquable dans l'analyse des idées. Il fut sans conteste l'un des grands journalistes de notre époque. Lise Bissonnette faisait remarquer qu'il était à l'extrême l'homme du juste milieu. Et c'est avec raison que le journal Le Devoir parlait hier de lui comme «l'homme de tous les débats». On ne peut pas être plus précis et plus juste.

L'histoire du Québec, qui a vécu la Révolution tranquille et l'histoire du Canada tout entier, où l'on vit s'affronter en mai 1980 Pierre Trudeau et René Lévesque, ont laissé une marque profonde dans nos vies. Claude Ryan a vécu ces années et ses écrits en témoignent.

Homme de foi, homme de pensée libre, esprit ouvert, il a changé bien des choses et nous a fait réfléchir. Il était très exigeant pour lui et pour les autres.

Je n'oublierai jamais nos rencontres à son bureau à Montréal pour échanger des idées sur les questions constitutionnelles de l'heure. Je n'oublierai guère les nombreux écrits que j'ai publiés sur la Constitution dans Le Devoir pendant des années. Que de fois, nous avons traité en profondeur des questions constitutionnelles. Il avait son franc-parler.

Claude Ryan a beaucoup écrit. C'est peut-être son oeuvre écrite, ses pensées, ses conclusions, ses livres qui resteront le plus longtemps dans notre mémoire. Il avait beaucoup de courage, de la suite dans les idées, et de profondeur. Il avait un grand talent qu'il a su mettre à profit.

J'ai pu communiquer avec lui deux semaines avant son décès. Il traduisait des textes du Cardinal Newman. C'est bien lui, tout ça.

Merci mille fois, M. Ryan.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.