Lettre : Fidélité et ouverture

Les sujets discutés lors des nombreuses séances qui ont permis de rédiger le livre beige dont je suis signataire étaient nombreux et diversifiés, mais Claude Ryan tenait une argumentation et des positions inspirées par un nombre limité de grands principes de base qu'il avait notés dans un petit calepin que je l'ai vu consulter à de nombreuses reprises. Pas d'arguments d'autorité de sa part, mais un désir d'aller au fonds des thèses qui s'opposaient et de trancher, toujours fidèle à ses principes de base.

Je puis attester que M. Ryan, affable et accueillant, aimait discuter des idées et non des personnes et événements lors des séances de discussion qu'il m'a demandé de tenir avec lui dans sa résidence d'Outremont, le dimanche soir, ses heures étant toutes comptées. Les liens entre les résultats découlant d'une économie de marché et la répartition des revenus étaient au menu. Claude Ryan voulait faire le tour de ces questions car, me disait-il, les certitudes de certains de ses confrères politiciens sur ces sujets le laissaient perplexe.

Un modèle à imiter et une inspiration pour les intellectuels moins engagés et les politiciens qui sont dépositaires de la science infuse.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.