Lettres: Leçon de vie

Le Devoir d'hier matin est en soi un éloge au grand homme qu'a été Claude Ryan. Que peut-on ajouter à ce témoignage touchant?

J'ai eu l'immense privilège de collaborer avec M. Ryan au Devoir de 1974 jusqu'au moment où il a quitté ce quotidien pour entrer en politique, et je garde de ces années une grande leçon de vie. Parmi toutes ces qualités que l'on a déjà soulignées, il en est une qu'il faut à mon sens retenir particulièrement, soit le sens des autres, le profond respect qu'il avait de ses semblables, quels qu'ils soient.

Nous avons tous perdu quelqu'un.