Lettres: Ryan et les musulmans

La rigueur — et donc le courage — ainsi que l'esprit d'équité sont les qualités que j'avais eu l'occasion de découvrir chez Claude Ryan lors de sa dernière année à la direction du journal Le Devoir. Tout commença à l'été 1977, alors que je venais de m'installer à Montréal et que débutait la publication de mes nombreux articles et lettres ouvertes dans ce prestigieux quotidien.

Venant directement de Paris où j'avais collaboré avec de nombreux journaux et revues, je fus agréablement surpris du bon accueil [...] qu'il réserva à mes articles anti-apartheid sud-africain et contre les préjugés antimusulmans. Même compréhension vis-à-vis des prises de position souverainistes [...], au point qu'il se donna même une fois la peine de me téléphoner pour me demander l'autorisation de retrancher une phrase dans un de mes textes où je constatais que les indépendantistes étaient, au Québec, les plus réceptifs au point de vue arabo-musulman sur les problèmes du monde islamique. «Nous savons que vous collaborez régulièrement avec l'hebdomadaire souverainiste Le Jour», avait-il invoqué en présentant sa requête.

Claude Ryan, loin de nourrir des préjugés vis-à-vis des «néo-Québécois», était plutôt très ouvert à leur endroit: il m'avait exprimé à maintes reprises son admiration pour l'islam et pour mes interventions en faveur d'une meilleure compréhension islamo-chrétienne. [...]

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.