Lettres: Chaleur et générosité

Je me joins aux nombreux témoignages qui affluent pour souligner combien Claude Ryan est un homme qui a marqué le Québec et ses collègues.

Jeune députée de 26 ans, j'ai eu le privilège de siéger et de travailler avec Claude Ryan durant neuf ans. Je me souviendrai bien sûr de la rigueur intellectuelle de cet homme, comme plusieurs, mais je me souviendrai encore plus de sa chaleur et de sa générosité. M. Ryan avait un sens de la personne et des besoins des citoyens qui témoignait de son désintéressement politique.

Comme ministre, il savait écouter ses collègues députés et examiner des sujets qui ne touchaient pas l'ensemble du Québec, mais la population d'un comté en particulier. Il aura ainsi réglé des dossiers avec plusieurs collègues députés de l'époque, dossiers qui semblaient souvent insolubles (le remembrement des terres agricoles de Saint-Hubert dans mon cas). Sa capacité d'écoute et d'empathie marquera les souvenirs que je garderai de M. Ryan. Je ne partageais pas toujours ses opinions, mais j'ai toujours pu en discuter très ouvertement avec lui et ses explications m'ont toujours été très utiles.

Je salue cet homme qui ne cessera d'être un modèle pour moi.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.