Lettres: Qui sont les patrons de notre système d'éducation?

Si on se réfère aux succès du documentaire The Corporation, récemment primé entre autres au Festival de Sundance, on doit constater que le pouvoir de certaines forces occultes, souvent plus important que celui des élus, constitue un sujet en or pour les cinéastes. À quand, alors, un documentaire sur les hauts fonctionnaires de notre ministère de l'Éducation? Ces messieurs-dames à peu près inconnus du grand public et de la plupart des enseignants [...] mijotent en effet réforme sur réforme dans leurs bureaux feutrés et semblent bien, dans les faits, être les véritables patrons de notre système d'éducation.

Ces jours-ci, après le document-choc des commissions scolaires prônant l'abolition des cégeps, les rumeurs circulent selon lesquelles ces derniers devront réajuster leur tir, et les cours de philosophie sont évidemment dans la mire. Il y aura au printemps ou à l'été un forum qui nous permettra de voir plus clair dans tout cela mais qui, sans doute, servira surtout de caution et de rampe de lancement aux décisions qui prennent actuellement forme dans les bureaux du ministère. Quelles sont ces décisions? Sur quoi sont-elles basées? Qui, au ministère, sont ceux qui les mettent en avant, ceux qui s'y opposent? Au nom de quoi? ]...]

J'aimerais pouvoir espérer que le discours pédagogique actuel (réforme, compétences, projets, «apprenant», «facilitateur», etc.), dont la suffisance et l'arrogance ressemblent fort à celles du discours néolibéral qui a conduit entre autres à ces belles réussites qu'ont été Enron, WorldCom et compagnie, perdra bientôt son effet mystificateur, que les perspectives humanistes qui étaient celles du rapport Parent ne capituleront pas devant les bulles affairistes et utilitaristes et que les enseignants conserveront ou retrouveront, selon le cas, le goût de s'approprier leur travail, ou, tout au moins, la part qui leur revient. [...]