Le manifeste des «Janette» - Aux femmes du Québec

Toute ma vie, je me suis battue pour l’égalité entre les hommes et les femmes et j’ai toujours pensé que, si nous voulions garder cette égalité, il fallait être vigilantes. En ce moment, le principe de l’égalité entre les sexes me semble compromis au nom de la liberté de religion. J’aimerais vous rappeler que les hommes ont de tout temps et encore de nos jours utilisé la religion dans le but de dominer les femmes, de les mettre à leur place, c’est-à-dire en dessous d’eux. Devant la perspective d’un retour en arrière, je sens le besoin de prendre la parole. Je suis donc d’accord pour qu’il y ait une Charte des valeurs québécoises - souvent appelée à juste titre la charte de la laïcité - et que le gouvernement légifère. À ce propos, nous n’aurions jamais eu le droit de vote, nous serions encore sous la domination des hommes et du clergé si le gouvernement du temps n’avait pas légiféré. En ce temps-là, je me souviens, beaucoup d’hommes et même des femmes ne voulaient pas de cette loi et pourtant, sans ce droit de vote, où serions-nous aujourd’hui ?

 

Appuyée par : Abla Janette Farhoud, féministe depuis son premier retour au Liban en 1965, mère de deux enfants et écrivaine ; Brigitte Janette Poupart, née à Montréal, mère de deux filles, actrice, metteure en scène et réalisatrice ; Chantal Janette Renaud, scénariste, belle-grand-mère de neuf enfants ; Denise Janette Filiatrault, née à Montréal, mère de deux filles, grand-mère d’un garçon, actrice, metteure en scène et réalisatrice ; Denise Janette Robert, mère d’une fille, productrice ; Djemila Janette Benhabib, née en Ukraine de père algérien et de mère chyprio-grecque, mère de Frida-Paloma, écrivaine ; Édith Janette Cochrane, née à Amos, Abitibi, mère de deux enfants, comédienne ; Évelyne Janette Rompré, née à Québec, mère d’un enfant, comédienne ; Isabelle Janette Le Pain, née à Saint-Jean-sur-Richelieu, M. sc. et enseignante en travail social, auteure ; Joëlle Janette Morin, née à Montréal, actrice et militante ; Julie Janette Snyder, née à Greenfield Park, mère de deux enfants, animatrice ; Louise Janette Mailloux, née à Cabano, professeure de philosophie ; Marie-Anne Janette Alepin, née à Verdun, d’origine syrienne, mère de deux enfants, comédienne et productrice ; Michelle Janette Blanc, née à Québec, grand-mère, consultante conférencière et auteure ; Naïma Janette Lamghoupi, née à Rabat, mère de deux filles ; Rakia Janette Fourati, née en Tunisie installée au Québec, mère de deux garçons, membre de la ligue pour la défense de la laïcité et des libertés en Tunisie ; Rivkah Janette Katz, born in Montreal Quebec to a Hasidic family, student ; Stéphanie Janette Crête-Blais, née à Québec, comédienne ; Valérie Janette Vennes, née à Québec, mère d’un enfant, travailleuse sociale.


Janette Bertrand - Née à Montréal, mère de trois enfants, grand-mère de huit petits-enfants, arrière-grand-mère de trois petites filles et auteure dramatique

199 commentaires
  • André - Inscrit 15 octobre 2013 01 h 08

    Merci à vous toutes

    Mme Bertrand, vous avez été une inspiration pour de nombreuses Québécoises et Québécois. Avec votre détermination et vos prises de position fermes et assurées sur la discrimination faite aux femmes, vous nous avez aidés, soutenus, encouragés à nous défaire de l’emprise sociale de l’église et des comportements machistes, irrationnels et discriminatoires qui en découlait.

    Ce qui en fantastique, vous êtes un témoin. Vous avez connu et vécu l’évolution sociale de la société québécoise, de l’époque de Duplessis à aujourd’hui. Vous avez participé intensément à cette évolution qui connaît présentement une étape charnière pour affirmer que l’égalité entre les hommes et les femmes est une valeur fondamentale au-dessus de toutes autres considérations et surtout les religions qui n’ont de cesse de traiter les femmes comme des êtres inférieurs à l’homme. On vous doit beaucoup comme société.

    Merci encore de votre prise de position et longue vie.

    • Jocelyne Lapierre - Inscrite 15 octobre 2013 10 h 23

      J'ai également beaucoup de respect pour madame Bertrand. Elle a informé et éduqué beaucoup de jeunes filles et femmes, et l'a fait de manière sincère, franche et responsable. Elle a abordé tous les sujets, même les plus tabous, abaissant doucement les barrières.

      Je suis tellement heureuse qu'elle vienne apporter son appui à une cause qui a tellement dérapé et que la grande majorité ne parvient toujours pas à en comprendre la portée.

      Vous avez tout mon respect, Madame Bertrand.

    • Gaetane Derome - Abonnée 15 octobre 2013 15 h 04

      Mme Bertrand et sa bataille,cela me fait un peu penser a ma grand-mere paternel,cette femme admirable qui nous a eleve ma soeur et moi.Elle etait forte,epanouie et athee.
      Je vous admire toutes ces femmes admirables qui nous ont precedees,toutes les "Janette" et toutes les filles et petite-filles des "Janette"!

  • Léandre Nadeau - Inscrit 15 octobre 2013 01 h 13

    Merci à Janette

    Il est plus que temps que les artistes se libèrent de l'idéologie dominante et trompeuse qu'est le multiculturalisme canadien, qu'ils sortent de leur mutisme et parlent librement sans avoir peur des anathèmes qu'on leur lancera pour les faire taire. Emprunter la même voie que celle de grands intellectuels comme Guy Rocher pourra les conforter dans leurs convictions.

    Merci à toutes les Janettes qui ont signé ce témoignage.

    • Jocelyne Lapierre - Inscrite 15 octobre 2013 10 h 25

      Oui, quel soulagement et réconfort, en effet, que de grands monsieurs et de grandes dames de la société québécoise prennent la parole.

    • André-Jean Deslauriers - Inscrit 15 octobre 2013 13 h 58

      D’accord avec vous, Mr Nadeau et Mme St-Pierre.

      Ça soulage, après avoir lu les propos démagogiques de tous ceux qui s’opposent à cette charte.

      Propos démagogiques et excessifs démontrant une malhonnêteté intellectuelle évidente et qui n’est pas à leur honneur.

      L’artillerie lourde des anathèmes leur a servi d’arguments dès le départ.

      Merci et bravo Mme Bertrand, ainsi qu’à toutes les signataires.

      D’un québécois de 64 ans élevé dans l’eau bénite, qui n’est ni raciste, ni xénophobe, ni intolérant, mais qui tient mordicus à la laïcité de l’État et aux avancées immenses que le Québec a obtenues en quelque décennies.

  • Marcel Bernier - Inscrit 15 octobre 2013 01 h 42

    Une égalité non négociable...

    Étant né de la rencontre entre un homme et une femme et possédant, à part égale, dans mes gènes, tant du principe masculin que féminin, je n'hésite pas à signer votre manifeste.

    Marcel Janette Bernier

  • Diane Gélinas - Abonnée 15 octobre 2013 02 h 05

    Nous sommes des millions de «Janette»... qui votent !

    Chère Madame Bertrand et chères cosignataires,

    Au nom de toutes celles qui vivent cet épisode crucial dans la vie de la nation québécoise, je vous remercie de votre témoignage qui, sans aucun doute, sera éventuellement mentionné dans les livres d'Histoire du Québec comme LE point tournant de la question de l'égalité hommes-femmes ayant préséance sur les croyances religieuses.

    Levons-nous fièrement et proclamons haut et fort qu'il faudra nous passer sur le «coeur» pour laisser la religion - quelle qu'elle soit - nous retourner à la grande noirceur au féminin!

    • Jocelyne Lapierre - Inscrite 15 octobre 2013 10 h 28

      Le danger est loin d'être écarté. Des groupes islamiques, appuyés et financés par l'Arabie Saoudite travaillent sans relâche à faire intégrer la Charia dans les systèmes juridiques occidentaux.