Les vertus d’une agence des transports

L’Agence des transports aurait comme mission d’assumer la gestion des actifs routiers et de réaliser la planification et l’exécution des travaux routiers et des infrastructures. Elle jouerait un rôle majeur dans l’activité économique du Québec
Photo: - Le Devoir L’Agence des transports aurait comme mission d’assumer la gestion des actifs routiers et de réaliser la planification et l’exécution des travaux routiers et des infrastructures. Elle jouerait un rôle majeur dans l’activité économique du Québec

À l’instar de nombreuses autres initiatives de notre gouvernement, […] la création d’une Agence est une réponse forte à une situation inquiétante. Ni la population du Québec ni notre gouvernement ne sauraient tolérer davantage de dépassements de coûts et de risques de collusion dans la réalisation des projets !


Par ailleurs, je constate qu’au fil des ans, l’expertise du ministère des Transports a été affaiblie par des départs à la retraite compensés par le recours au secteur privé. Dans une telle perspective, le retour de cette expertise au sein d’une future Agence des transports s’avère prioritaire afin de renforcer le savoir-faire de l’État.


Sa mission


L’Agence aurait comme mission, d’une part, d’assumer la gestion des actifs routiers et, d’autre part, de réaliser la planification et l’exécution des travaux routiers et des infrastructures, de leur conception jusqu’à leur mise en service, et ce, de l’appel d’offres à la coupure du ruban !


Par son déploiement dans toutes les régions, elle jouerait un rôle majeur dans l’activité économique du Québec. En ce sens, elle garantirait le maintien d’emplois de qualité en région et protégerait les acquis et les droits du personnel du ministère des Transports qui lui serait assigné.


Une culture de la vigilance serait également instaurée. L’Agence se doterait de règles de gestion, de processus de vérification et de suivi ainsi que d’un système de reddition de comptes rigoureux avec les plus hauts standards éthiques auxquels la population est en droit de s’attendre d’un organisme public.


De plus, issue d’une vision des transports du XXIe siècle, l’Agence s’appuierait sur une structure de gouvernance performante, responsable et autonome, relevant d’un conseil d’administration indépendant, et placerait tous les usagers de la route au coeur de sa mission.


Cela permettrait également plus d’efficacité et d’efficience, le tout dans le respect des objectifs du gouvernement au plan économique, budgétaire, social et environnemental. En redonnant une plus grande expertise professionnelle au sein de l’État, cela contribuera à redonner confiance aux citoyens en matière d’intégrité institutionnelle des organismes publics.


Je tiens à préciser que, parallèlement aux activités de l’Agence, le ministère des Transports continuerait d’agir comme un acteur de premier plan pour doter le Québec d’une vision intégrée des transports, améliorer la mobilité durable et définir les orientations qui en découlent. Il va de soi que le ministère conserverait ses mandats liés aux volets législatif et réglementaire.


Sa mise en oeuvre


Dès mon arrivée en poste, j’ai confié aux responsables du ministère des Transports le mandat de définir les balises permettant d’instituer une agence. Mon intention est de présenter un projet de loi créant cet organisme tôt en 2013. Dans la mesure où l’Assemblée acceptera d’en être saisie, la création et la mise en place éventuelles de cette agence devront faire l’objet d’échanges ouverts et constructifs […].


Tout au long de cette démarche, je ferai preuve de transparence et d’ouverture avec l’objectif d’assurer, le cas échéant, une transition harmonieuse et réussie vers ce nouveau modèle de gouvernance aussi important que souhaitable. Sachez que je le ferai dans le plus grand respect des employés du ministère et surtout au bénéfice du Québec. Il est plus que temps que les Québécois redeviennent fiers de ce qui a été pendant longtemps un fleuron de notre société, soit la réalisation de grands projets d’infrastructure.

***
 

Sylvain Gaudreault - Ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire

À voir en vidéo