Élection complémentaire dans Vachon - Une chance pour Québec solidaire

On combat l'eau par l'eau, et le feu par le feu. Dans notre État démocratique de droits et de libertés où seules les voix exprimées comptent, l'une des meilleures façons de contrer le cynisme ambiant vis-à-vis de la politique et de la classe de nos élus pourrait être justement — pour les 45 000 électeurs de la circonscription de Vachon — d'agir et surtout d'exercer leur droit de vote d'ici ou le lundi 5 juillet prochain, jour d'élection partielle.

En votant pour une formation politique résolument pacifiste, écologiste et souverainiste telle Québec solidaire (QS), qui s'est prononcée à plusieurs reprises pour une industrie forte et des moyens de transport en commun intégrés qui font la réputation mondiale du Québec, les électeurs de l'arrondissement de Saint-Hubert — qui comprend bien sûr l'aéroport du même nom, y compris des milliers de résidants et travailleurs d'une industrie verte qu'est Bombardier Transport — auront alors, plus qu'ils ne le croient, ce pouvoir d'influencer et de changer les choses.

En votant QS, la représentation des partis à l'Assemblée nationale ne serait aucunement modifiée. Encore plus frappant, le moindre bulletin de vote déposé lors d'une telle élection estivale voguant assurément vers un taux d'abstention historique — de surcroît, dans l'une de ces circonscriptions du «450» maintenant réputées pour faire et défaire tout futur gouvernement — pourrait catapulter cet élan historique pour ce parti arc-en-ciel. [...]

Porteur d'avenir

En effet, plus que n'importe quels autres candidat, candidate ou parti, l'élection d'un Sébastien Robert lancerait un message percutant aux trois autres partis plutôt sclérosés et peu ouverts aux réels changements. En effet, PLQ, PQ et ADQ ne parviennent aucunement, ces temps-ci, à offrir une vision socio-économique cohérente et surtout porteuse d'avenir pour le Québec.

Dans cette Chambre des élus, Québec solidaire pourrait davantage chauffer les fesses — le président Obama préfère l'expression «botter le cul» — de ce gouvernement corrompu, mais aussi de ce caucus péquiste «attentiste» comme dirait Lucien Bouchard, ou surtout de cette ADQ moribonde et à l'article de la mort nerveusement effrayée, comme les libéraux, par une enquête publique sur le financement des partis et la plus qu'évidente collusion dans la construction.

D'ailleurs, dans un article paru déjà dans Le Devoir («Léo Housakos, l'argentier fantôme de la droite», 9 novembre 2009), ce parti de l'ancien chef Mario Dumont a dû reconnaître avoir reçu des fonds d'un certain Tony Accurso lors d'activités de financement dans Laval, alors que son bref successeur Gilles Taillon — telle une fusée téléguidée du Centre spatial de Saint-Hubert — a été contraint de démissionner en catastrophe en portant plainte à la SQ relativement aux douteuses dépenses de son propre parti...

À l'opposé, le fougueux Amir Khadir a, à lui seul, su rassembler avec d'étonnants succès, il y a huit mois seulement et justement dans cet hôpital Pierre-Boucher de Longueuil, tant un ministre libéral qu'un critique péquiste de la santé dans ce qui a été cette amorce et vaste campagne québécoise de vaccination contre le virus A(H1N1); un nouveau et jeune candidat comme Sébastien Robert, issu, comme ses cochefs, Khadir et David, des secteurs névralgiques de la santé et des services sociaux, permettrait non seulement d'importantes avancées pour cette circonscription de la Rive-Sud, mais aussi pour tout le Québec.

Sans lobby

Imagine-t-on seulement le pouvoir d'un second député de QS, redevable à aucun lobby, qui irait rejoindre cet Amir Khadir, qui a osé, haut et fort, dénoncer récemment le rôle de la firme d'ingénieurs CIMA+ dans Sherbrooke, la circonscription du premier ministre Jean Charest? Ou ces honteuses redevances dont profitent les compagnies minières étrangères? Ou encore ces privilèges aux firmes éoliennes ontariennes, etc.? Manifestement, la circonscription de Vachon aurait toutes les chances de performer sur la mappe politique du Québec avec QS!

En fait, les gens de Saint-Hubert pourront vite se rendre à l'évidence, d'ici le 5 juillet prochain, que la plus mince des contributions démocratiques, en temps ou en argent, afin d'appuyer l'élection d'un jeune travailleur de la santé en la personne de Sébastien Robert et d'un parti tel que QS aurait 7,8 millions fois plus de retombées — une pour chaque Québécois en fait! — pour bloquer ce premier ministre Charest qui refuse obstinément toute enquête publique concernant les ententes secrètes dans la construction et les courses à la chefferie «truquées» servant de plus en plus de ponts dorés au financement politique désuet, tant pour les grands partis provinciaux qu'aux candidats municipaux.

***

Gérard Briand - Montréal
22 commentaires
  • Pierre Schneider - Abonné 16 juin 2010 08 h 50

    Vachon solidaire ?

    Il serait en effet fort judicieux que les citoyens de Vachon élisent un solidaire pour venir prêter main forte au Dr Khadir. Ce serait d'autant plus pertinent si le jeune candidat s'engageait à ne pas prêter l'odieux serment d'allégeance à la Reine d'Angleterre....mais comme tous les députés élus, il promet de se plier à cette mascarade de parjure patenté. Pas fort pour un jeune loup...

  • Jacques Lafond - Inscrit 16 juin 2010 09 h 23

    Dr. Amir

    Vous ne le savez pas, et la plupart des membres de Québec Solidaire ne le savent pas non plus, mais, QS n’est pas un Parti séparatiste, et QS est une ‘’bibitte’’ financé par l’establishment canadienne anglaise pour diviser le votre francophone et couper l’herbe sous les pieds de la cause nationaliste québécoise.

    Comme preuve, à la dernière élection, le gouvernement Charest est rentré majoritaire avec 3 sièges. Il y a 6 comptés ou la somme des votes du candidat de QS et PQ dépassait le nombre de votes du candidat Libéral proclamé vainqueur.

    Ceci est une réalité mathématique indéniable, et ceci a été très bien planifié et financé par l’establishment anglophone.

    Je ne sais pas si le docteur Amir est complice dans cette affaire, je ne le sais vraiment pas. Mais, je sais qu’il n’est pas un indépendantiste. Si vous ne me croyez pas, demandez lui. Demandez au docteur Amir s’il est pour la séparation du Québec et s’il est prêt à travailler fort et tant que député pour la cause séparatiste. Vous allez voir. Il va vous dire beaucoup de choses, mais il aura l’honnêteté de ne pas vous dire oui. Demandez lui. Vous verrez.

    Demandez au Dr. Amir s'il pense qu’il est temps que le Québec rapatrie ses territoires du Labrador, de l’Acadie, et autres, et deviennent ce qu’il est dans la réalité ; c’est à dire un pays indépendant et libre, et un pays capable d’amener une contribution fantastique à la communauté internationale.

    Comme beaucoup de gauchistes et d'écologistes, le Dr. Amir est perçu par plusieurs comme un sauveur, comme une personne qui a toutes les solutions à tous les maux de notre société. Il n'y a rien de plus faux. Ces personnes n'ont strictement rien. Aucune solution valable ou viable.

    Au lieu de perdre son temps à donner ses opinions à l’assemblé nationale et ailleurs, le docteur Amir devrait aller soigner des patients. Après tout, la sociét

  • Christian Montmarquette - Abonné 16 juin 2010 09 h 50

    Une occasion en or..

    Une élection complémentaire est une occasion en or pour les électeurs et les électrices de voter différemment et de mettre à l'épreuve un nouveau candidat et un nouveau parti afin d'entendre ce qu'ils ont à dire.

    - Donnons cette chance à ce militant engagé depuis des années, de nous démontrer son savoir faire.


    Cessons de voter pour «Le plus gros»
    Votons pour «Le meilleur» :
    Québec Solidaire !


    Bonne chance à Sébastien Robert !



    ________________________

    Christian Montmarquette


    .

  • richardle - Abonné 16 juin 2010 11 h 17

    Comme disait ma mère...

    Comme disait ma mère, cher Jacques Lafond, pousse mais pousse égal... Il faut qu'Amir, Françoise David, Sébastien Robert (candidat Vachon) et leurs autres amis dérangent pas à peu près pour soulever un tel flot d'allégations conspirationnistes de la part de la droite nationaliste.
    De toutes façon, un pays ça ne se construit pas sur un tel discours mais sur un projet rassembleur où toutes et tous du peuple peuvent y trouver leur compte et leur place dans la solidarité économique et sociale.
    Les référendums reportés et les articles 1 modifiés ne mobilisent pas pour l'avenir. Et la droite nationaliste n'a besoin de personne pour se tirer dans le pied. Au contraire, c'est un exercice dans lequel elle est passée maître...
    Richard Lépine

  • Christian Montmarquette - Abonné 16 juin 2010 11 h 25

    La bébitte financée par l’establishment canadien anglais...

    Monsieur Lafond voit des complots partout !

    ...Si Québec Solidaire était financé par l’establishment canadien anglais, on serait pas cassés comme des clous depuis toujours !

    Ça fait des années qu'on fonctionne avec des budgets microscopiques, au bénévolat et surtout, à «l'huile de coude» !

    Ça parait que c'est pas vous qui avez grimpé dans les poteaux de téléphones aux élections Mister Lafond !

    Prouvez ce que vous avancez, ou taisez-vous !

    - CM