L'Équipe Spectra a tout tenté pour sauver le Spectrum

Jeudi dernier, Le Devoir rapportait les propos de Dinu Bumbaru, d'Héritage Montréal, visiblement mal informé sur ce dossier complexe, qui affirmait, sous prétexte qu'elle n'a pas réussi à sauver le Spectrum de la démolition, que «l'Équipe Spectra [...] ne s'intéressait qu'à ses prochains projets», accusant du même coup l'industrie du spectacle de ne pas avoir de respect pour le patrimoine bâti. Ces propos sont très éloignés de la réalité.

Pendant sept ans, l'Équipe Spectra, originellement locataire de la bâtisse, a tout tenté pour sauver le Spectrum de la démolition et y a même perdu 1,5 million de dollars! Lorsque le propriétaire a décidé de vendre l'édifice et les terrains adjacents au début du nouveau millénaire, l'Équipe Spectra a pris le risque de les acheter dans le seul espoir de pouvoir préserver cette salle historique qui a vu défiler les plus grands noms de la chanson, du rock, du jazz et de l'humour.

Notre projet initial était de construire, rues Sainte-Catherine et De Bleury, un édifice commercial neuf (pour permettre de rembourser l'hypothèque) autour d'un Spectrum qu'on aurait ainsi pu garder intact. Cependant, architectes et ingénieurs sont arrivés à la conclusion qu'on devait malheureusement démolir la salle de spectacle, dont la structure n'avait pas été bien entretenue par les anciens propriétaires.

Nous avons donc monté, avec l'aide de Daniel Langlois, un projet de complexe culturel comprenant sept cinémas et un café-galerie du Cirque du Soleil, projet qui permettait de rebâtir un Spectrum identique à l'original, tout comme il a été possible de le faire avec l'Olympia à Paris. On se souviendra que ce projet est tombé à l'eau lorsque Famous Players a été racheté par Cineplex, qui s'est alors retiré du projet, nous faisant perdre tous les coûts de développement et d'architecture déjà engagés, ainsi que le terrain sur lequel nous avions l'obligation de reconstruire avant cinq ans.

Le nouvel acheteur du terrain, la Société immobilière SIDEV, a ensuite voulu se joindre à nous dans ce projet de sauvegarde du Spectrum. La société a toutefois dû abandonner l'idée faute de pouvoir la rentabiliser lorsque l'arrondissement de Ville-Marie n'a pu concrétiser à temps le projet de la place des Festivals (côté sud de Sainte-Catherine), condamnant ainsi le Spectrum à la démolition.

L'Équipe Spectra a toujours eu le souci de préserver le patrimoine que représentait le Spectrum, salle mythique que nous avons créée, développée et entretenue avec amour pendant 25 ans. Véritable institution du showbiz au Québec, où plusieurs artistes d'ici et d'ailleurs ont pu lancer leur carrière, le Spectrum de Montréal (l'ancien cinéma Alouette avant que l'Équipe Spectra n'en assure l'exploitation) restera à jamais gravé dans la mémoire collective.

À voir en vidéo