Une contradiction de plus ou de moins...

La même semaine où Bernard Landry claironne que «le PQ doit réaffirmer haut et fort sont profil socialiste», un ministre Tintin annonce fièrement que les pauvres seront punis parce qu'ils sont pauvres.

Le gouvernement du PQ veut rendre obligatoire l'inspection des gaz d'échappement des véhicules et la remise aux normes obligatoires des moteurs polluants.


Généralement, combien coûte cette remise aux normes? Plus cher que la valeur du véhicule.


Concurremment, saviez-vous que les 4x4 luxueux sont considérés comme des camions et ne sont donc pas soumis aux sévères normes antipollution des automobiles?


Qui possède les vieux véhicules? Les pauvres.


Et qui se paie joyeusement les luxueux 4x4? Les mieux nantis.


Les normes antipollution sont dictées par les Américains. On ne s'étonnera pas que W. Bush récompense un riche d'être riche.


Mais peut-on accepter qu'un gouvernement pseudo-socialiste punisse un pauvre d'être pauvre?


Voilà le résultat lorsqu'un gouvernement ne dirige plus qu'en écoutant les lobbyistes amis du parti.


Voilà le résultat lorsqu'un gouvernement n'est plus à l'écoute de ses électeurs.


Il sont de bonne foi, les ministres péquistes.


Ils se croient sincèrement investis de la clairvoyance divine.


Ces petites élites dogmatiques sont tellement décrochées de la réalité qu'elles ne dirigent plus que pour elles-mêmes.