Lettre - L'appel du kirpan

Nous voulons transmettre aux ministres, députés et députées de l'Assemblée nationale notre vive préoccupation face aux événements des dernières semaines concernant la décision de la Cour supérieure et les mesures d'accommodement entourant le port du kirpan, objet de culte assimilable à une arme.

Nous désirons réitérer notre position quant au droit à la vie et à la sécurité de la personne. Nous ne croyons pas que les autres libertés fondamentales devraient compromettre ce droit. Ainsi, l'accommodement raisonnable doit respecter la liberté religieuse de l'élève visé mais aussi assurer la sécurité de tous, élèves et personnel.


Les élèves sont en grand nombre dans nos écoles. Ils effectuent de fréquents déplacements et sont en constante interaction. Leur jeune âge est propice à des actes impulsifs dont les conséquences ne peuvent être mesurées. C'est pourquoi, afin de maintenir un climat serein propre au bon fonctionnement de nos écoles et de favoriser l'apprentissage, bon nombre de nos établissements scolaires prennent des mesures pour minimiser les risques et limiter les événements à répercussions violentes. C'est pourquoi nos écoles mettent en place des programmes comme «La violence, tolérance zéro». Poursuivant ce même objectif, nos écoles réglementent pour interdire aux élèves d'apporter tout objet présentant un risque et n'étant aucunement nécessaire à leurs apprentissages scolaires.


Nous demandons aux élus, en tant que parents, de poursuivre les démarches en appel afin de permettre aux établissements de continuer d'appliquer les règles de sécurité dans leurs écoles, pour le bien-être de nos élèves, tel que le stipule l'article 76 de la Loi sur l'instruction publique. C'est l'objet en soi qui doit être inoffensif et non l'étui où il est rangé. Tous les objets assimilables à des armes, associés ou non à un symbole religieux, doivent être interdits. Nous demandons qu'une autre solution soit envisagée afin de sécuriser les élèves et le personnel de nos établissements.

Claudyne Ménard, Diane Borsch, Gislaine Dufault, Jean Bégin, Lorraine Doucet
Présidents, Comité central de parents, Comité régional de parents du regroupement nord, Comité régional de parents du regroupement ouest, Comité régional de parents du regroupement sud, Comité consultatif EHDAA