Lettres: Derrière la bédé émergente, il y a aussi Monet

Réjouissons-nous: la librairie Monet, éponyme de ce «célèbre libraire du nord de Montréal», avait vu juste elle aussi depuis plusieurs années à propos de la bande dessinée.

Au nombre de ses projets figure bel et bien le Concours québécois de bande dessinée, qui vise à favoriser l'essor de nos jeunes bédéistes québécois et au terme duquel le lauréat voit son album édité par Monet qui devient éditeur l'espace d'un livre par année, clin d'oeil qui renvoie à la naissance du métier séculaire de libraire.

On voit d'ailleurs que l'objectif a été atteint puisque les lauréates des deux premières années, Zviane (Le Point B) et Jessica Samson-Tshimbalanga (Mémoires d'un métys), ont vu leur projet se concrétiser sous la supervision éditoriale d'Éric Bouchard, libraire spécialisé en bande dessinée. Heureusement, malgré le fait que Monet ne soit jamais directement cité dans votre article («La température grimpe dans le monde de la bédé», Fabien Deglise, les 22 et 23 mars 2008), réjouissons-nous encore de constater que notre travail de fond porte ses fruits. Longue vie à la bande dessinée québécoise!

À voir en vidéo