Lettres: Un nouveau maire moderne

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a affirmé devant les médias, le 17 janvier, sa volonté d'accroître les dépenses de voyage de ses hauts fonctionnaires afin qu'ils puissent voir ce qui se fait dans d'autres grandes villes à travers le monde. M. Labeaume n'a fait mention que d'une seule ville à titre d'exemple: Baltimore. Je me réjouis de constater que le nouveau maire de la capitale nationale ait une ouverture d'esprit et une ouverture sur le monde qui contrastent avec celles d'autres villes!

Il est important de souligner qu'à la mi-juin 2006, le conseil municipal de Baltimore a adopté à l'unanimité une résolution interdisant l'implantation de terminaux méthaniers à moins de huit kilomètres des zones habitées. Baltimore a ainsi rejoint des villes comme Philadelphie, Malibu (résolution unanime contre un projet à 21 kilomètres des côtes), Long Beach et Oxnard, en Californie, ainsi que Fall River, Providence, West Haven et Portsmouth, pour ne nommer que celles-ci, qui ont toutes adopté des résolutions contre de tels projets. À Baltimore, la première habitation se trouve à près de deux kilomètres.

Je ne peux que me réjouir de l'initiative du maire Labeaume et l'inviter à poursuivre dans cette voie afin que la plus vieille ville au Canada, Québec, soit à l'avant-garde dans ses décisions de développement.