Lettres: Inévitable ?

M. Larose incarne involontairement tout ce qui ne va plus au sein du mouvement souverainiste. À lui seul, il illustre très bien à quel point son discours est dépassé par les événements.

Dans son long papier publié dans Le Devoir la semaine dernière, nous avons eu droit à une longue élaboration de stratégie menant à promouvoir et à réaliser l'indépendance. Pas un seul mot sur l'utilité, voire la nécessité du projet dans le contexte de 2008. Pas un seul mot sur la faveur populaire de son option et la presque impossibilité de renverser la tendance lourde. C'est comme si nous étions toujours rivés sur les célébrations à l'aréna Paul-Sauvé le soir du 15 novembre 1976 et que l'indépendance était inévitable.

À voir en vidéo