Lettres: Un vent de changement aux États-Unis ?

Les républicains n'ont pas tardé à descendre le personnage en affirmant qu'il était un ancien musulman converti au christianisme, ce qu'aucun fait ne confirme malgré les efforts de la Fox pour propager l'information contraire.

Chez la communauté noire, on ne semble pas appuyer ouvertement Barack Obama, car il ne serait pas un descendant d'esclaves. En fait, sa mère est une femme blanche du Kansas et son père est originaire du Kenya. Hillary Clinton a une nette longueur d'avance sur ce terrain. Elle est considérée comme une alliée des Afro-Américains depuis longtemps.

Néanmoins, l'élection possible de ce candidat à la présidence représenterait un vent de changement dont l'Amérique a besoin. Un président noir, issu de la classe moyenne et ayant une expérience en travail social, briserait la longue lignée de présidents blancs, aisés et souvent détachés des besoins de la population en général.

À voir en vidéo