Lettres: Bye Bye 2008

On critique toujours le Bye Bye, qui semble être «l'émission de fin d'année», mais il y en a d'autres. Je n'ai pas eu l'occasion d'écouter Laflaque, mais j'ai regardé Infoman avec beaucoup de bonheur. Déjà, l'an dernier, j'avais beaucoup apprécié; cette année, j'ai adoré. Il y a juste assez de piquant pour faire rire sans offusquer. On sent l'intelligence, le travail, l'audace, la réflexion.

Le Tim Horton's à Kandahar, le Taliban's Hunting Club avec Justin Trudeau et, surtout, la mascotte Sourire rachetée de la faillite de Norbourg qui poursuit Vincent Lacroix à la sortie de la cour. Ouf! Délicieux, audacieux à souhait, irrévérencieux. Finale: Stéphane Dion qui invite les gens à jouer au Twister... on a presque envie d'y aller.

Il y a eu aussi la mascotte Algue bleue qui s'entretenait avec Line Beauchamp qui s'en est, ma foi, très bien sortie. Il y a eu aussi cet entretien avec Jean Charest qui, lui aussi, a très bien tiré son épingle du jeu. Gros éclats de rire quand il mentionne que Monique Jérôme-Forget lui fait peur à lui aussi. Cette ministre des Finances qui parle de pépines a de l'humour. On a pu constater que ces trois-là, même si on ne les aime pas, même si on n'est pas de leur parti, sont vite sur leurs patins.

Bien sûr, il doit y avoir un public pour ces deux types d'humour, mais «Infoman fin d'année» n'est pas une sous-émission. C'est, à mon avis, la meilleure.

Bravo à Jean-René Dufort, à son équipe et à ses mascottes. Merci pour les éclats de rire. Bonne et heureuse année à tous!

À voir en vidéo