Lettres: Power Corporation et Rabaska

Dans trois articles parus dans Le Devoir les 24, 25 et 30 octobre, il était fait mention que Power Corporation est promoteur et détient une participation dans le projet de gaz naturel liquéfié Rabaska, ce qui est une erreur.

Power Corporation n'est actionnaire d'aucune des trois sociétés qui, selon les médias, constituent le partenariat Rabaska. Ni Power Corporation ni son actionnaire majoritaire, la famille Desmarais, n'ont de participation dans Rabaska, et ni l'une ni l'autre n'ont fait de démarches auprès du gouvernement par rapport à ce projet.

Il est de notoriété publique que le gouvernement français a récemment autorisé une fusion éventuelle entre Gaz de France, membre du partenariat Rabaska, et Suez, une société française de services publics dans laquelle Power Corporation détient un intérêt économique indirect légèrement inférieur à 1 % et qui n'est pas membre du partenariat Rabaska. La fusion proposée n'a été approuvée ni par les actionnaires ni par certaines autres parties prenantes de chacune des deux sociétés dont l'approbation est nécessaire, de sorte que, selon l'information que nous avons eue, rien ne sera concrétisé avant 2008.

LE COURRIER DES IDÉES

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.