Lettres: Comportement responsable, développement durable

Le 4 juin dernier, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec a annoncé en grande pompe la mise en place d'un plan d'action destiné à protéger les lacs et les cours d'eau. Bonne nouvelle, direz-vous. Cependant, saviez-vous qu'il y a 15 ans, sous un gouvernement du Parti libéral du Québec, avait été aboli le Programme des lacs visant précisément des objectifs de protection et de mobilisation des citoyens riverains?

Si ce programme avait été maintenu ces 15 dernières années, le résultat serait 150 000 arbustes plantés chaque année pour revitaliser les rives des lacs du Québec, des milliers de citoyens mobilisés et des dizaines de municipalités informées et aptes à légiférer pour protéger les lacs. Aujourd'hui, plutôt que de tenter de résoudre un problème environnemental criant et persistant, ce sont pas moins de 2250 kilomètres de rives qui auraient été revitalisées, soit de quoi reboiser dix fois les rives du lac Saint-Jean sur une profondeur d'un mètre. Une bonne nouvelle, disiez-vous...

À voir en vidéo