Lettres: Un anniversaire sans la SRC

Havre-Saint-Pierre célébrera durant tout l'été 2007 son 150e anniversaire de fondation. C'est un anniversaire qui permettra de souligner la riche histoire de cette municipalité, notamment au chapitre religieux, puisque ce fut le berceau de la religion catholique sur la Côte-Nord. De nombreux prêtres y ont exercé leur mission, et c'est à Havre-Saint-Pierre que fut bâti le premier évêché de ce diocèse.

Afin de bien marquer la ferveur toujours présente de ses habitants, nous avons, le 9 juin 2005, demandé que l'émission Le Jour du Seigneur soit réalisée dans notre église. Malgré un délai de près de deux ans pour étudier cette possibilité, les responsables de Radio-Canada nous ont avisés le 15 décembre 2006 (18 mois plus tard) qu'ils ne pouvaient pas accepter l'invitation de célébrer la messe du 10 juin 2007 chez nous. Ce n'est pourtant pas le temps qui leur a manqué pour y penser.

Si les responsables de cette émission s'étaient donné la peine d'analyser toute l'importance que revêt cet événement pour nous, s'ils avaient de plus pris connaissance de l'histoire liée à cette communauté courageuse, ils auraient accepté de partager ce que nous sommes avec le reste du pays. On y voyait une vitrine magnifique pour présenter notre chaleureuse région.

Je suis déçu et choqué de l'indifférence dont on a fait preuve à Radio-Canada. Je considère que c'est un manque flagrant de respect envers notre population. Nous sommes loin des grands centres, c'est vrai, mais cela ne devrait jamais être une raison pour nous ignorer de la sorte, surtout avec le laps de temps accordé pour inclure cette visite dans la programmation de 2007.

Nous sommes des Canadiens et des Québécois fiers de notre municipalité et nous serons heureux d'accueillir toutes les personnes qui nous feront l'honneur de venir nous voir afin de fêter avec nous. De nombreuses activités marqueront ce 150e pendant tout l'été, et j'ose espérer que Radio-Canada remplira adéquatement son rôle de télévision d'État.

Même si on est éloigné, on sait faire. Les milliers de touristes qui s'arrêtent à Havre-Saint-Pierre le savent très bien.

À voir en vidéo