Lettres: Recycler ou non ?

Comme presque partout en Allemagne, on utilise les sacs de recyclage dans la ville où j'habite. Ceux-ci sont distribués — gratuitement, il va sans dire — dans les épiceries de la ville. Ils complètent les trois grosses poubelles présentes dans chaque maisonnée: une bleue pour le papier, une brune pour le compost et une noire pour les déchets. Pourquoi alors utiliser des sacs et pas une quatrième poubelle?

Ce n'est pas compliqué. Le montant qu'on paie à la ville pour le ramassage des ordures est proportionnel à la grosseur de notre poubelle noire. Autrement dit, plus on jette, plus on paie. Les citoyens sont donc très fortement incités à recycler.

Cependant, comme un citoyen à l'âme peu verte pourrait décider d'avoir une toute petite poubelle et de tout jeter dans son bac à recyclage, histoire de payer moins sans prendre la peine de trier ses déchets, la plupart des villes allemandes utilisent un sac de recyclage transparent. La personne qui le ramasse en vérifie le contenu (sommairement, mais tout de même) et, si elle y trouve des matières non recyclables, le laisse sur le bord de la rue après y avoir apposé un autocollant approprié. Le propriétaire du sac doit alors refaire le tri (ce que personne ne veut faire) ou le mettre dans sa poubelle qui risque de déborder. Le résultat est simple: ne pas recycler ou mal recycler coûte cher!

À voir en vidéo