Lettres: Pour les sacs de recyclage

Je suis résidante de Verdun depuis 2001 et j'utilise les sacs de recyclage. Au début, j'étais un peu outrée à l'idée de consommer des sacs pour recycler. Or, je me suis vite rendu compte de l'efficacité de ce système: les jours de collecte, aucune matière recyclable ne virevolte au vent (ça ne veut pas dire que les rues sont hyperpropres, mais ça aide!); le sac est malléable et laisse donc plus de possibilités quant à son emplacement dans l'appartement; et il loge tellement que je n'en utilise que deux (on trie les matières) par trois ou quatre semaines (pour un ménage de trois personnes). Et on trie avec zèle. Car c'est simple de mettre dans le sac le moindre emballage.

Quand j'employais le bac, je mettais souvent au rebut des matières recyclables soit parce que le bac débordait, soit parce que certains emballages étaient difficiles à caser. Quand on mentionne le taux de recyclage de Verdun (Le Devoir du mardi 3 avril, citation de Richard Bergeron), qui n'est que de 27 % par rapport à la moyenne montréalaise de 35 %, il faudrait aussi préciser que la collecte des matières recyclables à Verdun n'est obligatoire que depuis 2004. C'est sans doute ce qui explique ce résultat peu édifiant plutôt que l'emploi des sacs de recyclage.

À voir en vidéo