Lettres: Comme Mackenzie King

Le Devoir du 5 mars rapportait que le président de la FTQ, Henri Massé, tout en appuyant un référendum éventuel, n'est pas convaincu que l'engagement du PQ d'en tenir un le plus rapidement possible au cours de son premier mandat soit une bonne idée. La déclaration de M. Massé n'est pas originale.

En temps de guerre, il y a 65 ans, le premier ministre du Canada, William Lyon Mackenzie King, avait proposé «la conscription si nécessaire, mais pas nécessairement la conscription».

M. King fut ambigu à son époque et le PQ a employé la même formule discrétionnaire aujourd'hui. Pendant la guerre, le Québec avait raison de se méfier de l'affirmation de King et, aujourd'hui, nous avons raison de nous méfier de la déclaration de M. Massé.