Lettres: Le salaire de l'éducation

Dans la foulée des prochaines élections provinciales, nous apprenons qu'encore une fois, le dégel des droits de scolarité et sur la table. L'argument ultime? «Nous sommes encore bien en dessous de la moyenne des autres provinces, notamment l'Ontario, en ce qui concerne les droits de scolarité.» C'est vrai. Mais ce qu'on omet d'ajouter, c'est que la moyenne des salaires au Québec, elle aussi, est inférieure à celle de l'Ontario.

Avant de faire payer les étudiants, dont les frais afférents grimpent sans cesse, il sera plus juste de remettre dans les coffres des universités l'argent qu'on leur a pris durant les années 1990, ou une coupure n'attendait pas l'autre. Sinon, nous devrons choisir entre appauvrir notre province intellectuellement et professionnellement ou redonner le salaire aux universités afin qu'elles maintiennent leur accessibilité.

À voir en vidéo