Lettres: La propreté, c'est aussi votre affaire !

Nous accueillons chaque jour 500 000 visiteurs au centre-ville de Montréal. La propreté et l'embellissement de la première vitrine de la métropole représentent un défi quotidien pour l'arrondissement de Ville-Marie. En 2006, nous avons planté 700 arbres et installé 121 000 casseaux de fleurs. Nous avons éliminé 33 000 mètres carrés de graffitis, ajouté 500 poubelles et créé une nouvelle brigade de la propreté, composée de 120 étudiants. Cette année, plus de 28 millions de dollars seront investis pour la propreté, principalement sous la forme d'équipements nouveaux, de ressources humaines additionnelles et de projets spéciaux. C'est 1,2 million de plus que l'année dernière qui sera ainsi consacré à l'amélioration et à la préservation de notre environnement et à l'image internationale de notre ville.

Cependant, aucune administration urbaine ne peut à elle seule garder une ville propre, encore moins un centre-ville, sans la collaboration des citoyens, des associations et des entreprises. L'arrondissement de Ville-Marie joue largement et résolument son rôle, mais la propreté, c'est aussi l'affaire de tous. Le civisme, c'est ce que tout un chacun fait et peut faire pour sa communauté.

Le projet de règlement sur le civisme, le respect et la propreté que nous avons déposé cette semaine est l'élément central de cette nouvelle approche. Il fixe un cadre réglementaire, sur le plan individuel et collectif, beaucoup plus sévère, dans le but avoué de provoquer un changement profond de nos manières de faire.

Tout sera mis en oeuvre pour que la propreté du centre-ville devienne l'affaire des citoyens, des commerçants et des entreprises qui l'habitent. Nous avons créé le Forum des partenaires du civisme et de la propreté, qui sera ouvert à tout citoyen privé et toute personne morale oeuvrant dans l'arrondissement et qui souhaite s'engager activement en faveur du respect de la nouvelle réglementation et de sa promotion publique.

De plus, dans la foulée de cette nouvelle réglementation, nous créons le Fonds d'embellissement, qui sera financé à même les revenus provenant des amendes liées à l'application de notre nouveau règlement.

C'est un appel fraternel et surtout citoyen que nous lançons aux individus, aux propriétaires et locataires d'édifices commerciaux ou de bureaux, aux diverses associations de citoyens et aux résidants de Ville-Marie, sans oublier son demi-million de visiteurs quotidiens. Devenez les partenaires de la propreté, car, désormais, c'est aussi votre affaire!

À voir en vidéo