Lettres: Réalisme et modestie

La bourrasque autour d'André Boisclair est l'occasion de citer Chateaubriand, qui écrivait dans ses Mémoires: «Les individus extraordinaires sont les monuments de l'intelligence humaine, ils n'en sont pas la règle.»

La règle est donc constituée des politiciens ordinaires comme, par exemple, un premier ministre libéral qui, entres autres bévues, a rejeté la loi 37 un an après l'avoir fait adopter sous le bâillon. La règle est aussi un ancien premier ministre péquiste qui, naguère, a désavoué inutilement un excellent ministre de la Justice. C'est aussi un chef de l'ADQ qui s'est rendu à Toronto pour faire profession de foi fédéraliste après avoir milité pour le OUI au référendum. Nos élus étant, selon la pensée populaire, le reflet de la société, nous devons mesurer leur compétence à l'aune de la nôtre. Chateaubriand nous invite au réalisme et à la modestie. Le réalisme consisterait peut-être à considérer que le jugement d'André Boisclair est aussi valable que celui des autres.

NOUVELLE INFOLETTRE

« Le Courrier des idées »

Recevez chaque fin de semaine nos meilleurs textes d’opinion de la semaine par courriel. Inscrivez-vous, c’est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront la fin de semaine du 19 janvier 2019.